Navigation Menu+

Interview d’un boulanger

Posted on Jan 6, 2017 by in Alimentaire & Gastronomie | 1 comment

Le métier de boulanger n’est pas le plus simple, mais il n’en est pas moins que c’est l’un des métiers qui nous est le plus essentiel. C’est vrai, qui pourrait se passer de bon pain chaud le matin ou bien pour accompagner un plat pour le midi ? Je vous propose ainsi une petite interview que j’ai fait avec le boulanger de mon quartier, monsieur Bertrand, 40 ans et boulanger depuis près de 15 ans maintenant !

Est-ce que vous aimez votre métier ?

Bien évidemment, je le fais depuis une quinzaine d’années, si je n’aimais pas mon métier, je crois que j’aurais changé de branche depuis un bon bout de temps. Comme pour tous les métiers, être boulanger n’est pas facile, mais on est satisfait quand les clients repartent avec le sourire et une baguette ou nous font des bons retours sur les produits.

Comment se passe la journée d’un boulanger en gros ?

Oh, nous avons toujours de grosses journées. Pour ma part, je commence toujours vers deux heures du matin pour finir aux alentours de vingt heures du soir, nous ne sommes pas nombreux dans le magasin, c’est pour ça que c’est un peu difficile. Je fais marcher le pétrin pour faire tous les mélanges nécessaires. Une fois que tout a bien levé et que toutes les étapes des préparations ont été respectées, on dresse le pain sur les plaques de cuisson avant de les mettre au four. Le but est qu’à 6 heures du matin, tous les clients puissent avoir du pain chaud et que ça continue le reste de la journée !

farmers-bread-388647_1280

Quelles sont vos expériences ?

J’ai commencé comme serveur dans un hôtel en fait. Je n’ai pas continué mes études après le bac, mais le boulanger de l’hôtel m’a donné le goût de me lancer. Il m’offrait toujours une bonne brioche encore chaude le matin que je mangeais avec du café. J’ai décidé de prendre des cours de boulangerie et de pâtisserie après puis j’ai été le second dans une boutique pendant un bout de temps avant de réussir à monter ma propre boutique ! Cela n’a pas été facile, mais on est là !

Quelles sont les qualités et les connaissances nécessaires pour devenir boulanger ?

De la passion avant toute chose, si vous n’aimez pas vous servir de vos mains, faire des mélanges, si vous n’avez pas le goût de la cuisine et des préparations, ce n’est pas la peine de continuer. Après, il faut suivre des cours pour en apprendre le plus possible sur les bases du métier de boulanger. Après, il faut aussi beaucoup de force, car ce n’est pas toujours facile, surtout qu’on reste debout durant la majeure partie de la journée. Il faut aussi être bien attentif pour les différents dosages et bien évidemment il faut respecter le métier.

Des avantages, des inconvénients ?

Des avantages ? De nos jours après une formation ou des études sanctionnées par un diplôme, c’est plus facile de trouver du boulot. Ce type de métier est toujours nécessaire et en plus il y a une pénurie de boulangers, soyez sûr que vous vous ferez embaucher. Après pour les inconvénients, c’est surtout au niveau des horaires, on doit toujours se lever très tôt et être actif pendant toute la journée. La plupart travaillent aussi les jours fériés et les week-ends, on a besoin de nous tous les jours.

Merci monsieur Bertrand ! À titre d’info, je pense qu’il fait les meilleurs croissants et le meilleur pain complet du monde. En tout cas, j’en raffole.

1 Comment

  1. Eh oui, les boulangers travaillent beaucoup pour assurer les besoins des clients. Ce n’est pas facile tous les jours, mais ils s’accrochent toujours, n’est-ce pas ?

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *